Comment améliorer la performance d’un procédé spécial de collage grâce à un plan d’expériences ?

L’entreprise avait comme problématique un procédé spécial de collage qui ne tenait pas les performances contractuelles de tenue à l’arrachement. Après avoir réalisé de nombreux essais, l’entreprise n’arrivait pas à déterminer exactement la meilleure façon de mettre en œuvre ce procédé pour garantir la conformité aux exigences de ses clients.

Elle nous a donc appelé pour l’aider sur ce sujet.

La problématique d’un procédé dit « spécial » est que la conformité du produit issu de ce procédé ne peut pas être contrôlé sans détruire le produit (ex : la vérification de la tenue à l’arrachement impliquant la destruction du produit).

Afin de maîtriser ces procédés spéciaux, il convient d’identifier les 5M (milieu, main-d’œuvre, moyens, méthodes et matières) nécessaires à la conformité des produits et de mettre en place un système de qualification et de gestion des modifications pour garantir la conformité des produits sans nécessité de refaire systématiquement des essais destructifs.

Dans le cas du collage, après avoir identifié avec l’entreprise les principaux facteurs qui influençaient le résultat de la tenue à l’arrachement : l’état de surface, le temps de pressage, la quantité de colle… nous avons profité de différents essais que l’entreprise avait réalisés pour les mettre en forme dans un plan d’expérience.

Ce plan d’expériences fut complété avec d’autres essais complémentaires nécessaires afin de pouvoir identifier l’influence de tous les principaux facteurs identifiés. L’entreprise a ensuite réalisé les essais complémentaires associés au plan d’expérience.

L’analyse des résultats du plan d’expériences a mis en évidence l’influence de la variation de chacun des facteurs sur la tenue à l’arrachement, ce qui a permis de déterminer la meilleure configuration des facteurs (en vert dans l’image ci-dessous) pour avoir le meilleur résultat de tenue à l’arrachement du collage.

Un dernier essai réalisé avec cette meilleure configuration a permis de valider les résultats théoriques et a montré qu’avec cette configuration la tenue à l’arrachement était bien plus élevée que les exigences minimales des normes des clients.

Un mode opératoire a été élaboré en tenant compte des résultats du plan d’expériences, puis le personnel a été formé et qualifié grâce à un audit de mise en application du mode opératoire et d’un essai d’adhérence du collage.

Cette maîtrise du procédé de collage et la qualification du personnel associée permet de maîtriser le procédé spécial et de garantir ainsi la conformité des produits dans le temps.

Dominique DAVID

Comments are closed.